C'était le 22 mars 2012
 
LA VIDA ÚTILde Federico Veiroj (Uruguay - Espagne)
 
en pré-ouverture de Cinélatino, 24èmes Rencontres de Toulouse 
(23 mars au 1er Avril 2012)

¡¡¡ un programme double étonnant pour des fous de cinéma !!! 

 

 

 

   

 

Espagnolas en París et l'Instituto Cervantes

avec l'Ambassade d'Uruguay en France,
Cinélatino, Rencontres de Toulouse,
A3 Distribution, Arimage Productions, Eigavisión, Lolita PC,
Cap Hispania, Sophie Dulac et les Écrans de Paris

présentent 

 

 

Hors-Saison de Victoria Saez

France-Espagne - 2011 - 27' - VO espagnol et français, STF
Sélectionné aux Festivals Alcine 41, Nantes, Rotterdam Spectrum Shorts, Medina del Campo, Clermont-Ferrand

Producteur: Jean-Jacques Albert - coproducteur : Javier Rebollo 

 
 

 

 LA VIDA ÚTIL

de Federico Veiroj

Uruguay-Espagne 2011 - 67' - VO espagnol, STF
Primé aux festivals de San Sebastián, La Havane, Buenos Aires, Istanbul, Valdivia, La Roche-sur-Yon

Sortie en France le 28 Mars 2012 

En présence du réalisateur du film, Federico Veiroj et du président de Cinélatino, Francis Saint-Dizier

 

 

Projection et discussion suivies d'une dégustation de produits espagnols et uruguayens 

 

Synopsis

Hors-saison - Une femme retourne sur la terre d’origine de ses parents pour vendre la maison dont elle a hérité. Ce bref séjour va finalement se transformer en un réveil inattendu des sens et des souvenirs.  
La vida útil - Jorge travaille à la Cinémathèque uruguayenne depuis 25 ans et vit encore chez ses parents. Plus qu’une passion, le cinéma est sa vie. Mais le jour où la Cinémathèque rencontre des difficultés financières remettant en cause son activité, Jorge reconsidère sa vie et ose entreprendre une curieuse aventure…
 

 

Cliquer ICI pour découvrir la bande-annonce du film "La vida útil" 

 

*****************************************************************************************

Victoria Saez ne pouvait pas être parmi nous, mais elle nous a envoyé un mot : 

« Bonsoir.

Je suis désolée de ne pas pouvoir venir à ma première à Paris mais je suis en train de travailler au Festival de cinéma espagnol à Nantes, en tant que traductrice franco-espagnole.

J’ai voulu réaliser mon premier court métrage en Espagne, à Murcia, Lorca et Aguilas parce que c’est la terre de mes parents, de ma famille et de mes ancêtres, mais c’est aussi la terre où je ne suis pas née. Ce simple fait m’a procurée durant longtemps un sentiment de décalage, un "sentiment d’étrangeté" comme dirait Le Clézio, qui m’a poussée à écrire longuement sur ce sujet qui finalement s’est concrétisé sous la forme d’un court métrage qui, par conséquent, est personnel mais pas autobiographique.

Nous avons tous des racines, une mémoire collective, un passé que nous n’avons pas vécu mais qui nous a été transmis dans nos gènes.

Pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient mais pas seulement, il faut aussi le comprendre et l’accepter.

Pour ce qui est de la forme cinématographique, j’ai fait confiance à la force de l’image. Trop souvent, la narration au cinéma se repose essentiellement sur les paroles et par conséquent devient trop explicite. Au lieu d’expliquer, j’ai essayé d’exprimer en faisant confiance à la force narratrice de l’image.

Je vous souhaite une bonne projection et je suis de tout cœur avec vous. »

Victoria Saez

 

 

 

ImprimerE-mail

 

 

Mentions légales     Politique de confidentialité
Espagnolas en Paris       Tél. +33 1 43 21 24 33       gnolas@free.fr