C'était le 31 mars 2008

 

Espagnolas en París et l’Instituto Cervantes
en collaboration avec Irusoin, Moriarti Prod.,
l'ICAA Ministère espagnol de la Culture,
l'ECAM - École du cinéma et de l'audiovisuel de Madrid
et Sophie Dulac et les Ecrans de Paris

présentent

 

Lucio
de Aitor Arregui
et José Mari Goenaga
VO stf - 93 min
Sélection Zabaltegi au Festival de San Sebastián 2007
Nominé au Prix Goya 2008 du meilleur documentaire

• en présence de Lucio Urtubia, Aitor Arregui, José Mari Goenaga
• débat animé par Thomas Sotinel, responsable de la rubrique Cinéma au journal Le Monde

Padam
de José Manuel Carrasco
VO stf - 12 min 
Nominé au Prix Goya 2008 du meilleur court métrage

• en présence de José Manuel Carrasco

 

 

suivi d'une dégustation gastronomique
proposée par Aragón Alimentos

 

à l'Instituto Cervantes
Rebeldes en París
avec Ramón Chao et Lucio Urtubia
• Rencontre animée par Evelyne Mesquida, journaliste et écrivain

 

à propos de…

Lucio - Les anarchistes ont toujours existé. Si peu d’entre eux ont rencontré le Che ou aidé le leader des Panthères Noires, un seul a mis à mal la banque la plus puissante du monde en falsifiant des chèques, et ce sans jamais manquer un jour de son travail de maçon. Cet homme s’appelle Lucio Urtubia. Il vit à Paris et voici une histoire jamais contée, son histoire, grâce au documentaire de Aitor Arregi et Jose Mari Goenaga, sélectionné au dernier Festival de San Sebastián avant d'être finaliste aux Goyas 2008. Roland Dumas, Evelyn Mesquida, parmi d’autres invités, viendront apporter leur témoignage au Majestic Passy.

Lucio Urtubia - Lucio Urtubia est né à Cascante (Navarre, Espagne) en 1931. En 1954, après avoir déserté, il se réfugie à Paris et travaille comme ouvrier du bâtiment. En 1957, suite à sa rencontre avec le guérillero anarchiste Francisco Sabaté, Lucio s'engage activement dans la lutte contre Franco et l'impérialisme...

Paru dans la presse espagnole : « Lucio Urtubia, le maçon anarchiste qui falsifia des dollars à Cuba pour déstabiliser la monnaie américaine, organisa des enlèvements, participa à des évasions, sympathisa avec des groupes révolutionnaires, fut l’objet d’avis de recherche internationaux, escroqua des millions à la First National Bank (Citibank) par une contrefaçon massive de chèques de voyage, pour investir cet argent dans les causes qui lui semblaient nobles. Le voleur au grand cœur.» (Diego Galán, El País)

Padam... - Réalisé par José Manuel Carrasco, ancien élève de l'ECAM (homologue espagnole de la Femis), ce court métrage de fin d'études a reçu plus d'une vingtaine de prix en 2007, y compris le Arte Short Film Prize du Festival International d'Écoles de Cinéma à Munich, doté avec l'achat des droits de diffusion par la chaine ARTE pour la France et l'Allemagne, avant d'être nominé au Prix Goya 2008 du meilleur court métrage.

ImprimerE-mail


 

 

Mentions légales     Politique de confidentialité
Espagnolas en Paris       Tél. +33 1 43 21 24 33       gnolas@free.fr