del SOL Laura

Image de contact

Informations diverses

lauradelsol@free.fr

 

Que fait-elle?
Ay, Ay, Ay !!! Exercice difficile. Pour écrire sur soi il faut se connaître.
- « Connais-toi toi-même », Nietzsche dira 2500 ans plus tard « chacun est à soi-même le plus lointain ».
Vous me demandez de me raconter, mais avoir conscience de soi ne veut pas dire connaissance de soi.
Est-ce qu’on peut faire un récit fidèle de soi et de la vie vécue ? J’en doute.
- « Mais moi (…) que suis-je moi-même ? Voilà ce qui me reste à chercher ».
J’en suis là.
Je vais quand même essayer de vous dire comment je suis arrivée à « Deviens ce que tu es »… Aujourd’hui.
Je suis tombée à la négnolessance, directement dans la marmite de demi- pointes, des théâtres, des « Castañuelas », des tutus, d’Albéniz, des Ballets Russes, de Geronimo Gimenez, de Fred Astaire, de Falla, de Maïa Plissetskaïa, de Granados, de Casse-noisettes et autres compositeurs, chorégraphes et articles gnolesques de danse. Plus tard, cet art me fit dégringoler dans le monde du cinéma, tombant directement dans les bras d’Antonio Gades et Carlos Saura, qui me jetèrent dans les bras d’un certain Stephen Frears qui à son tour me précipita dans les bras de Monicelli qui me poussa dans les bras de Tornattore qui m’éjecta dans les bras de Fernando Fernan Gomez, etc. OUF ! Finalement au dernier lancement, je me suis arrêtée et je suis restée dans les bras de mon bien-aimé Antoine Perset.
Il y en a eu aussi des pièces de théâtre et autres téléfilms. Ah ! Au milieu de tout ça j’ai propulsé dans ce monde, un bébé, deux bébés, trois bébés !
Aujourd’hui entre deux tournages et autres ouvrages, mes intérêts profonds se focalisent sur l’aide aux jeunes et moins jeunes enfants qui ont des problèmes scolaires, et de prendre quelques cours à la Sorbonne.
Pour finir, vous dire que j’ai eu beaucoup de chance, j’ai fait quelques films qui resteront dans les mémoires, j’ai des amis fidèles et une famille que j’adore.
Que demander d’autre !
J’espère que cette petite peinture de moi « Car c’est moi que je peins », vous aura suffit comme « essais » à me saisir un peu.

 

 

Mentions légales     Politique de confidentialité
Espagnolas en Paris       gnolas@free.fr